rss

{ ICI OU LÀ }

Saison culturelle
mascarade

L’affaire Mascaret-Mascarade

Depuis quelques mois, une équipe de chercheurs de l’Institut Grand Festif et des laboratoires de la Briche Foraine arpente les rues d’Indre. La raison de leur présence s’explique par la découverte d’un masque étrange repêché aux abords du quai Boquien par une pêcheuse de la commune du nom de Marie-Josée Mascaret.

La rencontre avec Marie-Josée Mascaret a pu avoir lieu le mercredi 17 février, à l’endroit précis où elle a fait l’étrange découverte qui fait l’objet des présentes recherches. Voici quelques images de cette rencontre

L’histoire raconte que l’objet, sorte de créature mi-plante, mi-animal aquatique, fait de débris de plastique, caoutchouc et végétaux, aurait provoqué chez cette femme la vision d’une grande fête masquée devant se dérouler le dernier week-end de mai, selon les dires de Marie-Josée, calendrier très vite rectifié par des analyses pertinentes et sans appel de l’Institut Grand Festif.

Selon l’hypothèse développée par ces chercheurs, une parade farfelue et rocambolesque habitée par une multitude de créatures similaires, personnages fantastiques, monstres fluviaux et autres chimères des estuaires se prépare donc pour le dernier week-end de juin…

Depuis cette découverte majeure, pour habiller ce que nous allons nommer la Grande Mascarade d’Indre, les chercheurs invitent de nombreux complices à concevoir masques et accessoires de carton, de laine et d’osier, pour donner vie à une foule de créatures fantastiques. Dans un esprit de malice et de fantaisie, ils emmènent dans leur sillage presque 500 écoliers, mais également des musiciens, des rameurs, des marcheurs, des spécialistes de l’osier, des apprentis vanniers, des danseuses et leurs bâtons, des rois du pompon… Pour suivre l’évolution des créations c’est ici ou .

La Grande Mascarade se réveillera les 25, 26 et 27 juin. Ce qu’il se passera alors est encore un mystère…

L’avancée des découvertes de l’Institut du Grand Festif à propos de l’Affaire Mascaret-Mascarade font l’objet d’un courrier régulièrement transmis aux indrais.

Les commentaires sont fermés.

Projet propose par
Suivez-nous
infos pratiques